Activités encadrées : pistes de solutions sanitaires quant à la covid-19

Voici des pistes de solutions sanitaires et de mitigation quant à à la covid-19, mises en place par Canot Kayak Qc, dans le cadre d'activités encadrées et de location de canot ou de kayak de mer. Ces dernières ne font pas office de loi, mais sont bien des pistes de solutions afin de respecter les mesures sanitaires recommandées par le gouvernement pour mitiger la contamination de la covid-19. 
 
Veuillez noter que les centres de location ne sont pas encore recommandés et les activités guidées ne sont pas encore déconfinées.  
 
Ces pistes de solution sont sujettes à changement. Veuillez vous référer régulièrement à notre site internet pour être au fait des dernières mises à jour.  
 
Voici les points abordés : 
 
- la gestion de l'accueil
- la protection des employés
- la protection des clients
- le partage de l'équipement
- la gestion de la mise à l'eau
- la gestion des groupes sur l'eau 
- la gestion des risques  
- désinfecter le matériel 
 
 

Gestion de l’accueil


Explication des mesures de distanciations de l’entreprise à tous les clients pour que celles-ci soient connues et respectées par les employés et la clientèle, sous forme de discours ou d’affiche par exemple.

Ajout des mesures de distanciation et d’hygiène dans la fiche d’acceptation des risques ainsi qu’une signature pour s’assurer que les clients les respectent.

Penser à informatiser la fiche d’acceptation des risques pour diminuer le partage de feuille et crayons entre employés et clientèle.

S’assurer que l’information de l’état de santé des participants se rendent au guide.

Penser que les gens auront tendance à cacher certains problèmes de santé ou symptôme pour pouvoir participer à l’activité ; cela pourrait avoir un impact important sur la gestion des risques future.

Endroit bien délimité entre les clients et le guide dans l’aire d’accueil et de mise à l’eau.

Impossibilité d’offrir des services à un participant qui a des symptômes.

Si possible, appeler la clientèle la veille pour s’assurer que celle-ci n’a pas de symptômes avant de se présenter.

 
Protection des employés

Des moyens permettant le nettoyage des mains doivent être présents à chaque endroit où il y a manipulation d’équipement par les employés ou la clientèle.

Chaque guide possède une bouteille d’hydroalcool 60% disponible sur lui ou elle en tout temps.

Posséder un masque et des gants dans la trousse de 1ers soins.

Ne jamais porter de masque de tissu sur l’eau : danger de noyade simulée, si immergé dans l’eau (waterboarding).

Expliquer aux clients, avant de partir sur l’eau, le protocole d’approche en cas de récupération.
 

Protection des clients


Jumeler seulement des clients du même groupe sanitaire dans une embarcation de 2 personnes ou plus.

Prioriser des départs à un guide avec chaque groupe sanitaire : cela procure un meilleur contrôle de la clientèle, parce que celle-ci ne communique qu’avec un seul intervenant, donc un seul message. Cela permet aussi une gestion des risques simple sur l’eau.

Ne jamais porter de masque sur l’eau : danger de noyade simulé si immergé dans l’eau (waterboarding).

Des moyens permettant le nettoyage des mains doivent être présents à chaque endroit où il y a manipulation d’équipement par les employés ou la clientèle.
 

Partage de l’équipement


Si le temps le permet, le guide devrait se laver les mains, avec de l’alcool avant de toucher le matériel ou l’embarcation d’un client.

Des moyens permettant le nettoyage des mains doivent être présents à chaque endroit où il y a manipulation d’équipement par les employés ou la clientèle.

Ne pas partager l’équipement entre les clients.

Ne pas partager l’équipement entre les guides et les clients sauf en cas de gestion des risques : par exemple, un client perd sa pagaie. Dans un tel cas, se laver les mains dès que possible et éviter de se toucher le visage entre-temps

Instructions claires pour l’ajustement du VFI : pour s’assurer que le client porte le VFI de façon sécuritaire, demandez-lui de tirer sur les sangles d’épaules, elles ne doivent pas lever de plus de 3 cm (1 pouce).

Instructions claires sur l’ajustement de l’embarcation : dossier, appuie-pieds, jupettes, etc. pour que le client puisse le faire lui-même.

Instructions claires sur la position à adopter dans l’embarcation afin d’éviter les chavirements.


Gestion de la mise à l’eau

 
Les participants partageant la même embarcation devraient habiter à la même adresse, sauf si la distance entre les bancs est supérieure à 2m. 
 
Si nécessaire, ajuster les ratios d'encadrement pour respecter la distanciation entre les occupants de différente résidence, ou de ce qui en tient lieu, et entre les clients et le guide / employé.e.

Prévoir des départs avec de plus petits groupes sur les mises à l’eau : exemple, 1 guide et 6 personnes toutes les heures.

La mise à l’eau étant l’endroit où il y a le plus d’accidents, assurez-vous que celle-ci soit sécuritaire pour que les clients de même groupe sanitaire puissent le faire seul.

Prioriser une mise à l’eau effectuée seul par le client. Si celui-ci a besoin d’aide, l’intervenant peut s’approcher à moins de 2 m, s’il possède une visière. Se laver les mains avant et après avoir aidé un client. (ne jamais porter de masque sur l’eau).

La mise à l’eau étant l’endroit où il y a le plus d’accidents, assurez-vous d’avoir des consignes claires pour que les clients de même groupe sanitaire puissent faire la mise à l’eau seuls.

Assurez-vous que les clients qui entrent sur l’eau et qui sortent de l’eau ne se croisent pas sur la rampe de mise à l’eau.

Prioriser une mise à l’eau où le plan d’eau est calme afin que la clientèle puisse prendre le temps de bien contrôler son embarcation avant de partir. Vous éviterez ainsi des contacts non volontaires entre les embarcations.
 

Gestion des groupes sur l’eau


Impossibilité de faire de radeau sur l’eau, sauf pour un même groupe sanitaire, sans y inclure le guide.

Impossibilité de se cacher du vent ou du courant derrière de trop petites îles ou de trop petites baies, sauf pour un même groupe sanitaire, sans y inclure le guide.

Prioriser le remorquage avec cordes en cas de besoin.

Impossibilité de s’arrêter dans de petits comptes courants, sauf pour un même groupe sanitaire, sans y inclure le guide.
 

Gestion des risques

Dans votre prise de décision, il faut limiter les risques de chavirement. Il est très peu probable de garder une distanciation de 2 m en situation de récupération réelle.

Diminuer les critères d’annulation d’une sortie afin de limiter les risques de chavirement ou de perte de contrôle de l’embarcation afin de ne pas avoir à gérer de récupération. (vent, courant, débit etc.)

Si jamais la situation demande une récupération rapide (eau froide, courant, etc.), ne pensez pas à la distanciation de 2 m.

Lorsqu’il y a une récupération ou une gestion des risques qui demande aux guides et clients de s’approcher à moins de 2 m, pensez à vous laver les mains par la suite.

Ne jamais porter de masque sur l’eau : danger de noyade simulée si immergé dans l’eau (waterboarding).
 
 
 

Désinfecter le matériel


Les équipements doivent être nettoyés entre chaque client

Le nettoyage visera les parties de l’équipement faisant l’objet d’une manipulation avec les mains

Trempage dans une eau savonneuse, avec du savon doux, idéalement 1h de temps pour les tissus. Assurez-vous que l’équipement soit immergé au complet.

Rincer rigoureusement à l’eau douce.

Laisser sécher dans un endroit ventilé :

  • VFI
  • Pagaie, aviron
  • Vêtement isothermique
  • Casque
  • Jupette
  • Pagaie, aviron
  • Corde

*** À noter que certains produits comme l’eau de javel, peuvent endommager les tissus, limiter la garantie du manufacturier ou enlever l’homologation de Transport Canada.

Laver au moyen d'une machine à pression avec savon ou lavage à la main avec savon, puis laisser sécher 10 minutes :
  • Canot : banc, plat-bord, joug, poignée
  • Kayak : hiloire, banc, ajustement, poignée, élastique de pont)

Voici une piste de solution pour laver les embarcations dans les endroits sans électricité ni eau courante :
https://www.snowjoe.com/products/sun-joe-spx6001c-cordless-pressure-washer-1160-psi-ion-40v-4-0-ah

Les équipements nettoyés seront clairement identifiés ou concentrés dans des zones spécifiques lorsque possible.

Des moyens permettant le nettoyage des mains doivent être présents à chaque endroit où il y a manipulation d’équipement par les employés ou la clientèle.

Utiliser du savon biodégradable

Jeter l’eau savonneuse dans une fausse septique ou à 70 m de tout cours d’eau ou plan d’eau.

Pistes de solutions pour le lavage des mains dans les endroits sans électricité ni eau courante : 
https://www.youtube.com/watch?v=IVCODfoempc
https://www.downriverequip.com/camping/kitchen/down-river-equipment/down-river-hand-wash-station-pid-1954

Désinfectants pour surfaces dures et désinfectants pour les mains (COVID-19) :
https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/desinfectants/covid-19.html


Si vous avez des questionnements ou de nouvelles pistes de solutions à partager, n’hésitez pas à nous contacter. Le partage d’informations nous aidera tous à offrir un service plus sécuritaire et professionnel :


Philippe Beauchamp : pbeauchamp@canot-kayak.qc.ca